Pour finir cette escapade en Corse, voici les villes que nous avons pu découvrir en une journée. Nous avons surestimé ce petit bout de la Corse, tant il y a de jolis villages à admirer et malheureusement une journée n'aura pas été suffisante.

Nous avons fait le choix de démarrer cette escapade par Bastia, je voulais avoir une jolie lumière pour mes photos. Attention, pour l'organisation de votre journée et de vos visites, sachez que vous mettrez moins de temps à remonter la côte Est qu'à descendre la côte Ouest, dont la route est sinueuse et paraît incroyablement longue...

ERBALUNGA

Avant d'arriver à Erbalunga, vous passerez devant un bâtiment annonçant "Les glaciers de Brando", innocemment nous avons cru à un fabriquant de glaces artisanales (petits gourmands que nous sommes) et bien pas du tout! Il s'agit en fait d'un bâtiment faisant office, autrefois, de "glacière", dans lequel était entreposé de la neige et qui servait à refroidir les fontaines de Bastia.  

 

tour de brando cap corse

Erbalunga est un petit village de pêcheurs qui se trouve à environ dix kilomètres de Bastia. Du parking qui se trouve sur votre gauche, vous pourrez aller découvrir ce charmant petit village aux maisons en pierre et aux ruelles pavées. N'hésitez pas à aller voir la tour génoise à l'entrée de la marina.

 

 

 

Vous reprendrez la route en direction de Macinaggio et passerez devant la tour génoise de l'Osse. C'est une tour en très bon état puisque restaurée en 1979 et qui est classée monument historique depuis 1925.Nous aurions pu y découvrir une cache mais l'endroit nous a paru bien trop dangereux (il faut se garer sur la route, la tour est dans un virage, il faut escalader...) alors nous avons passé notre chemin.

tour de losso cap corse

Mais nous sommes allez découvrir la suivante, cachée dans la tour de Meria. La tour surplombe juste quelques petites maisons tournées vers la mer.

tour genoise de meria cap corse

Tout le long du chemin, vous pourrez facilement vous arrêter au bord d'une plage contrairement à l'ouest du cap, très au-dessus du niveau de la mer et qui vous oblige à descendre dans des marines.

MACINAGGIO

Ce port de plaisance est en fait un des huit hameaux que composent le village de Rogliano. Du village, vous pouvez vous rendre sur la très belle plage de Tamaronne. Pour cela vous avez au choix le chemin des douaniers ou y aller par un chemin poussiéreux au travers le maquis. Faute de temps nous y sommes allés en voiture, le chemin se trouve sur droite après le petit supermarché. Comme à notre habitude, à la plage de sable fin nous avons préféré une crique plus isolée mais facilement accessible.

 

tamarone

crique

Une fois restaurés et baignés, nous avons repris la route vers Rogliano, joli village médiéval accroché à la montagne. Vous pourrez y découvrir des ruines de châteaux-forts, des églises, des chapelles, et de superbes maisons anciennes au murs en moellons enduits et aux toits couverts de lauzes. De plus, vous profiterez d'une vue magnifique sur la mer.

 

rogliano

Reprenons la route pour Barcaggio. Prendre la D80 et à Botticella, tournez à droite (virage très serré). Vous avez deux possibilités pour descendre, nous avons choisi de prendre à gauche par Tollare. La route y est très étroite et vous pourrez facilement vous retrouver piégé en croisant un camping-car, soyez prudent et patient!

Dans Barcaggio, vous devrez vous garer sur un parking qui s'avère payant en pleine saison. Vous arriverez sur la plage qui est très appréciée des familles car très étendue et de faible profondeur. Autre curiosité des lieux, vous partagez la plage avec les vaches, qui ruminent tranquillement sans vraiment se soucier de l'agitation qui les entoure.

barcaggio

En cette saison la plage est couverte de posidonies sèches et forment un tapis très souple sur lequel il est très agréable de marcher. Afin de rejoindre la tour d'Agnello, nous avons marché jusqu'au bout de la plage et emprunté ensuite le chemin des douaniers. Vous profitez alors d'une jolie balade entre la mer et le maquis et son doux parfum d'immortelle.

La tour d'Agnello  est très bien conservée, vous pourrez y rentrer, monter avec précaution au premier niveau et vous dire:" çà y est je suis tout au bout de la Corse".

barcaggio2

Le vent commence à se lever, les heures passent, il est temps pour nous de reprendre la route.

MOULIN MATTEI

En poursuivant notre périple, nous nous arrêtons au Moulin Mattei. Tout le long du chemin qui vous mène au moulin, vous avez des petites plaques à lire et qui vous raconte l'histoire des lieux et de la région. J'ai trouvé cela très bien fait et instructif. 

moulin

Le moulin fait partie des treize moulins à grains autrefois en activité. Ce moulin a une histoire particulière. D'abord il fût frappé par la foudre, devant l'importance des dégâts il ne fût pas réparé. Un siècle plus tard, Louis Napoléon Mattei le restaure pour l'utiliser comme support publicitaire pour promouvoir son apéritif le "Cap Corse". Enfin en 2004, très délabré il est racheté et réparé par le Conservatoire du Littoral qui y organise désormais des expositions.

Le vent souffle maintenant très fort au point d'avoir du mal à tenir debout.

CENTURI PORT

Vous redescendez maintenant par la côte Ouest du Cap, toujours par la D80. Nous n'avons pas été visiter le village de Centuri, seulement le port. Prendre un chemin sur droite, n'ayez pas peur de vous avancer dans ce tout petit hameau dont la rue est très étroite, pas sûre du tout qu'un camping-car passe au risque de rester coincé.

Centuri est un tout petit port, aux maisons colorées et aux toits en serpentine verte(sorte de pierre), on y pêche surtout la langouste. Si vous aimez les produits de la mer vous aurez le choix du restaurant, mais vous trouverez aussi  des pizzas, des glaces.

centuri

J'ai aimé circuler dans les petites rues du port et découvrir des curiosités comme cette très jolie maison à côté de l'église et dont sa base est entourée de pierres en forme de coeur , ou cette corse en pierre taillée à même la façade. Un peu plus haut, c'est une chaise transformée en bac à fleurs, une jardinière en bois flotté....je retrouve mon oeil de bricoleuse!

LA TOUR DE SENEQUE

Le temps passe vite et nous n'avons pas encore vu tout ce qui était au programme, nous aurions voulu nous arrêter à Pino mais nous préférons prendre la direction de Luri pour aller voir la Tour de Sénèque. D'autant que nous avons l'occasion de nous y retrouver avec nos voisins, si si eux aussi étaient en Corse alors c'était l'occasion de se retrouver dans un autre contexte que le quotidien.

Vous pouvez vous garer au niveau de l'ancien monastère. Si comme nous, vous êtes accueilli par une gentille femelle Labrador, faites lui confiance elle vous accompagnera dans votre ascension, elle connaît le trajet par coeur! Sinon il suffit de suivre le balisage en peinture jaune. La tour est tout de suite visible du parking et même si elle vous paraît très lointaine; sachez que la balade ne pose pas de problème et peut se faire en famille, à son rythme. A un moment, vous vous trouverez à un croisement, possible que la chienne parte d'ailleurs à gauche, le chemin est certes plus rapide mais un peu plus abrupte, à droite le chemin est moins pentu. Soyez prudent sur la dernière portion du parcours, au pied de la tour car la roche est glissante. Voilà, vous n'avez plus qu'à admirer la vue!

Tour de SEneque

Nous reprenons la route, il n'y a plus beaucoup de bruits dans la voiture, les titounettes sont éteintes. Bien fatigués de la journée, un peu "abrutis" par le vent et les virages nous nous résignons à rentrer sur Saint Florent.

Mais si vous, vous en avez encore sous la pédale, arrêtez vous à Pino, Canari, Nonza ou Patrimonio.